24/08/2012

Orchère en pente douce-Hérens

 

Le soleil blanc sur l'arête de granit

Les névés comme des épées luminescentes

Les chamois blottis dans les anfractuosités herbeuses

Et le vent

doux et léger

et le pierrier

muet et pesant

et les champs de rhododendrons

leurs calices de liqueurs rosées

et le bisse qui serpente

et suit les renflements de la vallée

et le pas

souple et vivant

battements magiques

 

 

 

19:42 Publié dans Culture, poésie, Région | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.