26/08/2012

Léman mystérieux

Sur les rives du lac

des branches de bois flotté

leurs mouvements

leurs tensions

leurs nouaisons

l'usure des flots

sur leur peau lisse

la patine du temps

dans le fond de leurs yeux

la fluidité des saisons

des voyelles de lumière

qui dansent au ciel blanc

les eaux du fleuve lent

qui se mêlent

à notre chagrin

l'horizon qui meurt au creux des vagues

 

19:26 Publié dans Culture, poésie | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.