26/09/2012

Longue nuit, vive espérance

Le jour est mort

squelette de branchages

et de brindilles sèches

près du noisetier

un amour de soleil fou

allume des feux dans ta tête

les champs de blé coupé

et leurs senteurs blondes

inondent mon coeur

la nuit sera longue

les lucioles

construiront des ponts

sur l'abîme

15:42 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.