30/09/2012

Terres profondes

Sur l'onde de tes mains

la chaleur d'une présence

l'énergie d'une eau labile

le miroir du ciel

et l'apaisement du sommeil

il pleut

des lauriers rose

sur la campagne au crépuscule

entre l'écorce et l'aubier

les battements de mon coeur

qui rejoint

les terres profondes

21:11 Publié dans poésie | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.