02/01/2013

Lac gelé

Le flanc de la montagne

s'est figé sous la neige et le vent

des paroles et des baisers s'y sont incrustés

le lac est devenu solitaire

dans le givre blanc

je marche sur les berges

les colverts y ont abandonné

des calligraphies vagabondes

les saules pleureurs

s'agitent

comme drapeaux de prières

toute est harmonie de passage

rêve de cendres

à l'orée u temps

15:46 Publié dans Culture, poésie | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.