03/01/2013

Pèlerins de l'absolu

Je vois

dans mes rêves

la forêt boréale

ses feuillus et ses résineux de verts sombres

ses écumes lumineuses et ses plages de douceur

je vois

dans les paysages qui m'habitent

les aulnes rugueux et les coudriers

qui se tordent de froid

les vents sauvages et les aubes primales

les hermines et les geais bleus

de mon enfance

je vois

sur l'herbe des prairies lointaines et verdoyantes

les pas des voyageurs et des passeurs

des arpenteurs et des pélerins de l'absolu

les sillons des pirogues solitaires

 

18:18 Publié dans Culture, poésie | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.