11/01/2013

Crucifixion

La voilure des grands épicéas

en-haut du mont

nous prépare  un envol 
aux confins de l'azur

Dans les plages de de ton coeur

le jaune intense des mimosas

accompagne les boutres

prêts au départ

Sur les flancs de la vallée

le silence s'est fait soleil

le vent est devenu

corneilles aux ailes déployées

La lumière meurt

crucifiée à l'écorce vive dun mélèze

 

 

 

16:36 Publié dans Culture, poésie | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.