14/02/2013

Tiédeur

Les forsythias dans les failles

du mur en pierres sèches

l'innocence des amandiers

la tiédeur  et l'immobilité

des heures d'après-midi

le bonheur fait son nid

17:01 Publié dans Culture, poésie | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.