22/02/2013

Chant d'azur

Le val s'est endormi

combustion de rêves nocturnes

voix gutturale de fantômes

et de revenants esseulés

 qui chantent dans l'obscurité

un lit de paillettes et

de limailles argentées

la rivière roule ses humeurs

je m'y jette

de la source à l'océan
mon voyage

durera longtemps

la fluidité des saisons

la finesse de ta voix 

m'emporteront

jusqu'à demain

les pirogues sauteront les cascades

les barres de corail

m'enivreront

fleur de lotus et de chanvre

au centre de l'instant

devenu flamme cendre météorite

le goéland glissera sur les falaises

le vent creusera le basalte

je me coucherai dans les vagues

chant d'azur au fond de la gorge

et il sera temps d'aller nager

près de la raie manta

19:27 Publié dans Culture, poésie | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.