04/03/2013

Silence blanc

Les haies de bois mûr

courent le long de la prairie

la neige fondante

devient violence

et constellation cosmique

le lièvre variable

s'est arrêté près de l'arolle

il regarde écoute

le silence blanc

près de la rivière

le manteau de glace

illumine les berges

je plonge dans  les rêves

d'un promeneur solitaire

19:08 Publié dans Culture, poésie | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.