Tiéderus prinanières

Imprimer

Sous les poiriers et les cognassiers

la neige s'est retirée

les premiers pissenlits

enroulent leurs soleils

les forsthyas se blottissent

contre le mur de granit

respiration silencieuse

dans le lit pierreux du ruisseaux

les farios lancent leurs dagues d'argent

le printemps nous envoie

ses premières  tiédeurs

ses couleurs soyeuses

 

Lien permanent Catégories : Culture, poésie 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.