07/05/2013

Près du glacier

Voix sourde et flutée

de la  noire vallée

écouter

au seuil de l'aube

les craquements du silence

il faut se lever

prendre son bâton de pèlerin

suivre le sentier

appuyé par les haies de bois gris

descendre vers la plaine lumineuse

longer les berges du fleuve

jusqu'au glacier de cristal

tout près du soleil

et de ses éruptions volcaniques

pour mieux s'ouvrir à la prière

 

11:07 Publié dans Culture, poésie | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.