12/05/2013

Araignées immobiles, douce beauté

Anémone veloutée

douce et violette

la beauté est fugace transitoire et aérienne

le jour devient fragile

comme un verre

entre tes mains silencieuses

contre les parois du ciel

je grimpe doucement

pour atteindre

l'inaccessible soleil

les bruyères courent sur le granit

la mort gît sous les pierres

près des araignées immobiles

comme endormie dans l'obscurité

 

 

15:37 Publié dans Culture, poésie | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.