Génuflexion à Alassio

Imprimer

La masse odorante des pins

dans le matin chaud

la mer qui roule

ses  transparences mauves

les terrasses endormies

le bruit du vent

dans les cyprès

tout converge

il est l'heure

pour se mettre à genoux

et laisser sa respiration

s'unir à l'espace blanc

Lien permanent Catégories : Culture, Nature, poésie 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.