Scellement des âmes

Imprimer

La verdure fluviale

murmure des secrets

simples et fragiles

des prières venues des glaciers

celles des cairns plantés sur les moraines

les souffles des séracs

qui tombent dans le vide

l'air vif et coupant

qui glisse le long des névés printaniers

le scellement des âmes

qui volent près des sommets

le fleuve respire lentement

dans un rythme ample et dégagé

fleurissement de l'oraison pascale

 

Lien permanent Catégories : Culture, Nature, poésie 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.