13/06/2013

Ville de province

Dans la ville déserte

les lumières fragiles des réverbères

les tables colorées des bistrots

où palabrent quelques âmes solitaires

l'air chargé de poussière

des voitures tournant

dans les ronds-points paysagers

le vent qui se déchire

dans les branches nues des platanes

des pigeons qui fouaillent le trottoir

et ses pavés en losange

les fers forgés des enseignes

qui dansent sur les immeubles

et les passants silencieux

d'une petite ville de province

dans les heures calmes

d'un soir d'été

 

19:34 Publié dans Culture, poésie | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.