02/12/2013

Bords du fleuve

Les rives herbeuses du fleuve

abritent

les éclats du zénith

les feuillages des aulnes

tremblent dans ton regard

l'eau file lentement

le vent s'est réfugié

dans les creux des souches

allongées sur le sable

le miroir

du jour tombe dans les branchages

je regarde le soleil s'endormir

tendre sucré volatile

et goûteux

17:37 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.