08/12/2013

Il ait clair

sLes bosquets pénétrés de lumière

et de douce tiédeur

abritent les faons

et les rouge-gorges

le silence et son aile

se sont posés

dans ce puits de soleil

il fait clair

au zénith de ta promenade

quand les larmes envahissent

tes yeux mouillés de givre

19:31 Publié dans Culture, poésie | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.