06/01/2014

Promenade hivernale

Le jaseur boréal

sur la branche du sorbier

une baie rouge dans le bec

L'écorce du mélèze

musicale et ravinée

à la lisière de la forêt

Le lièvre variable

qui a laissé ses pattes de velours

dans la neige légère

Les doigts du promeneur aux extrémités gelées

dans le matin de givre

Aube de marbre

dans la pureté des rives gelées

Le bisse emporte des claviers de lumière

dans le lointain de ton âme de cristal

17:34 Publié dans Culture, poésie | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.