12/01/2014

Promenade hivernale

La haie de mélèze

file le long du sentier

dans les alpages  feutrés

la neige sort de la nuit

chargée de brillances

au soleil levant

paradent les tétralyres

les lagopèdes miment

d'étranges danses

sur le toit de tavillons de la chotte

suintent des perles de lumière

il fait tiède

dans ce printemps perdu

en plein janvier

le promeneur ramasse

de pleines brassées

de bruyère mauve pour les jeter

dans tes yeux incandescents

16:01 Publié dans Culture, poésie | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.