Creux de la muraille

Imprimer

Les passereaux sur le ciel des vignes

prolongent l'espace

la brise emporte

l'étreinte

du soleil et de la terre schisteuse

pierres de taille

lézard vert

la tiédeur du printemps

vient se loger

tendrement

au creux de la muraille

l'azur se faufile

dans la paume

de mes mains poussiéreuses

Lien permanent Catégories : Culture, poésie 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.