02/06/2014

Tour de Gourze

La brise dans les prés odorants 

fauchés du matin

les ondulations des collines et des bosquets

qui rythment le regard au loin

le lac de Brets et ses sentiers de graminées volatiles

les fermes pesantes qui ponctuent l'horizon fuyant

et  là tout près de ciel

la tour de Gourze

qui permet de rejoindre le Jura

et d'un seul regard

le Léman qui a dévalé les murs de vignes

Le Lavaux en contrebas

et le miroir de brillances

qui écrit ses pages de calligraphie

dans le lointain

jusque vers la France

17:42 Publié dans Culture, poésie | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |