Coucher

Imprimer

Tenture de soie mauve

sur l'étang solitaire

le silence s'est fait chair

Les esprits flottent

dans les crépuscules de novembre

Les eaux fumantes du fleuve

emportent nos pensées

vers la mer

au loin

Il faut se coucher

 la nuit a éteint l'horizon

Lien permanent Catégories : Culture, Politique 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.