03/12/2014

Décembre gris

La ville est froide et grise

les frimas courent

dans les ruelles coupe-gorge

Les passants écrasent dans leur marche

les feuilles des marronniers dénudés

 La géométrie des artères

guide nos errances

Décembre est là

de givre et de silence

transparent dans ses brumes opalescentes

15:55 Publié dans Culture, poésie | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.