Lac d'altitude

Imprimer

L'oiseau de paradis se perd dans les roches

le monticole fouaille l'écorce gris-bleu

des pins couchés

l'épeire  son duvet feutré

se faufilent dans les éboulis

le cirque glaciaire

enferme un silence vert

 limon et de limaille

au creux de mon coeur

 

Lien permanent Catégories : Culture, poésie 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.