04/08/2015

Grondements dans la veillée

Sur l'éperon rocheux

la forteresse médiévale

le chant des grillons dans le maquis

la lumière dense du midi

dans la mémoire

et les histoires d'enfance

qui n'en finissent pas

de dérouler leur laine bigarrée

instants de veille près de la cheminée

dehors la foudre a fracturé un mélèze

le fût blessé s'est couché sur le sol

l'orage et ses fracas ont fait trembler mon corps

grondements sourds...

 

14:37 Publié dans Culture, poésie | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.