22/09/2015

Matin à katapola

Les barques rentrent de la peche

le soleil de satin monte a l horizon

 les rêves s estompent

les murs de chaux blanche

dessinent des géométries heteroclites

dans le paysage immobile

le jour prend son essor

les tourterelles

leurs roucoulements métronomes

emplissent mon âme

 

10:01 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.