26/11/2015

Brumes automnales

Mon âme vole vers le ciel

dans la forêt d'anémones

comme une fumée odorante

un encens volatile

une musique de flûte légère

mon regard se perd

dans la lumière

et toi

tu es là

tendre et fragile

comme une lueur permanente

au milieu des brumes automnales

15:10 Publié dans Culture, poésie | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.