Départ

Imprimer

Bouleversement soudain

ébranlement destructeur

la terre et mon cœur se fissurent

le vent a couché les peupliers

dans la plaine solitaire

tu es partie

vers espaces lointains

aux confins des pôles magnétiques

Lien permanent 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.