16/03/2016

Horizon cendré

Je regarde la mer, le ciel et l'horizon brumeux
Un voyage qui donne à voir l’éphémère,
le mouvement qui emporte et transforme la matière,
les couleurs, les vents vagabonds.
Les vagues qui s’enfuient à l’horizon,
le vent qui défait les cheveux,
la pluie qui fait vibrer les paysages
et les surfaces scintillantes.
Les délitements du fleuve
qui racontent de nouveaux univers,
les étangs des soleils bleus, verts bouteille, gris souris, blanc cassé,
les écailles des rougets incendiés dans le crépuscule.

Rideau le soleil roule sur l'horizon cendré.

 

19:27 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.