03/04/2016

adonis

Sur les steppes assechees

des touffes d'adonis

soleils jaunes au centre de ton regard

des saponaires et des potentilles

petales oblongs souches chetives

le sentier est etroit

tes pas soulèvent une poussière legere

les cendres du jour 

les perles de lumiere

me font pleurer

22:14 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.