07/06/2016

Espérance ultime

Rage fracas rumeur

le ruisseau transporte

mes respirations jusqu'a la mer

les lys et les pavots lancés sur l'eau

transportent mon mal de vivre

vers les espaces vierges

des horizons rougeoyants

et pourtant 

l'espérance n'est pas morte

 

20:51 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.