21/07/2016

Là-haut près de Combatzeline-Nendaz

Cueillir la fleur de sel

sur la surface du matin clair

se jeter dans les remuements

du blanc ruisseau

jeter les bourgeons de mélèze

au fond de la gorge

se loger dans le corps

des épicéas et  de l'alpe jaunie

aller voir les bêtes

derrière le lapei d du Greppon

le temps prend vie et poids

il se repose dans l'ombre des arolles millénaires

 

17:27 Publié dans Culture, poésie | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.