26/08/2016

Place fousquienne au crépuscule

Les criquets dans la nuit sombre

le renard roux 

qui traverse la prairie en fauche

ĺeau dormante du marécage

et les libellules qui frisent

les reflets lunaires

les ombres sont claires

et transparentes 

j'y dépose 

mes divagations futures

23:10 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.