26/09/2016

longue nuit à sifnos

Passage du vent dans les tamaris

reflets argentés de la mer

dans tes yeux mouvants

promenades ombragées 

sous les pins sylvestres

plans d'eau miroitants

canotiers et batignoles

le s rêves prennent forme

dans la nuit sauvage

il m'est loin

d'ici à demain

Les monastères

 blancs ont pris place

près de la crique

le meltem enroule

mes psaumes d'un soir

06:29 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.