13/12/2016

Endormissement du village

Le vent du soir court dans les ruelles

le village s'endort

lentement

l'obscurité gagne les toitures

encore brillantes de givre étoilé

le chat s'est engouffré entre la porte

de l'écurie et la vieille grange

le froid s'arrime aux poches

des bâtisses silencieuses

se promener dans les cosses

sentir l'odeur du foin sec et bien tassé

remonter jusqu'au fond du hameau

sans bruit

l'heure avance

la lune s'est noyée dans les branches du prunier

la respiration se ralentit

le sommeil arrive comme une lueur

dans les vieux piles gagnés par le froid de décembre

 

 

17:27 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.