19/01/2017

Regard de froidure à Sofleux

Sur la branche fragile

un bec croisé des sapins

sur le sol des cônes éparpillés

le froid a saisi la forêt

dans mon corps

les tremblements infimes

de ton regard

 

08:33 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.