Jour blanc

Imprimer

Lotiers sur la frange du jour

bouquets de souvenirs

qui embaument 

à l'aurore défaits

Et pupilles dilatées

au centre de l'heure 

je te regarde partir

les yeux brûlés

par une douleur sourde et violente

 

 

Lien permanent 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.