Automne rouge Soleil blanc

Imprimer

L'aurore à ma fenêtre

une aiguière

avec le sang de l'automne rouge

l'argent bosselé 

le cuivre martelé

les mots ciselés 

du poème né dans tes yeux

j'écoute ta voix douce

et soyeuse

murmurer des prières

au grand Soleil blanc

Lien permanent Catégories : Culture, poésie 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.