Souvenir de novembre

Imprimer

Le ciel de nacre

dans le creux du jour

les fleurs de givre

sur la vitre griffée

je te regarde

fine et fragile

traverser à gué

les rivières glaciaires

te remémorer

les premiers matins

de notre amour

comme rosée sur l’herbe nue

étincelle d’azur â l’aube claire

incandescence magique

Lien permanent Catégories : Culture, poésie 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.