Derviches tourneurs

Imprimer

Dans la combustion de la nuit

poussent des fleurs sauvages

vivent des volcans en éruption

chantent des aèdes vagabonds

grondent des orages de vapeurs cosmiques

tremblent les derviches tourneurs

qui s'arrachent

à une pesanteur trop humaine

dans la nuit charbonneuse

renaît l'aube de cristal

Lien permanent Catégories : Culture, poésie 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.