17/12/2017

Après-midi de décembre

L’épervier noir charbon

immobile

sur la branche du peuplier

les floraisons neigeuses

des aulnes veloutés

l’après-midi se dessine

sur les tableaux du ciel

tendre fusain éphémère

sur la blancheur de ta peau

le vent sauvage s’est niché

dans le creux de ta nuque

instant de fumée améthyste

18:15 Publié dans Culture, poésie | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.