Neige silencieuse

Imprimer

Flocons tendres et feutrés

corpuscules de lumière

dans la courbure du ciel

ventres d’hirondelle

dans la tiédeur du soir

le silence s’est fait chair

et doux oratoire

près de mon âme

la lente prière

du vent m’emmène

vers demain

Lien permanent Catégories : Culture, poésie 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.