30/03/2018

Apaisement

La rivière verte

fissure effritement

effondrement de la lumière

reflets des truites argentées

sur ta peau blanche

je bois la berge sablonneuse

le vent se couche

dans le berceau tendu

de la vallée perdue

apaisement

18:33 Publié dans Culture, poésie | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.