05/04/2018

Printemps de vie

Rouge gorge et huppe faciée

viorne et buissons sauvages

la prairie vibre de mille présences

les haies regorgent de vies invisibes

le printemps bat d’un cœur fort

la sève inonde la campagne

le corps se restaure

l’âme s’illumine

18:34 Publié dans Culture, poésie | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.