12/05/2018

Ciel de mai

Le ciel de mai

aquarelle vivante

immense et impalpable

effusion de doux souvenirs

d’ineffables amours enfantines

sources d’absinthe

et de verts mélèzes

le ciel de mai

dans la paume de tes mains

le ciel de mai

ivresse folle

au milieu des vents sauvages

et la route qui fuit

dans les champs 

de jonquilles

le ciel de mai

pour mourir

dans un orage 

de tendres parfums

 

22:00 Publié dans Culture, poésie | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.