Eternité retrouvée à Ospedale

Imprimer

Forêts de pins

claires et sauvages

où nichent milans et bartavelles

de la Provence de Giono

puits de lumières vertes

où se déclinent

brises de myrte et

chaos granitiques

l’eau court

dans les marmites rocheuses

captant des paillettes d’or

des brins de paille et de soleil

l’espace y abrite

une éternité retrouvée

 

Lien permanent Catégories : poésie 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.