L’angélus

Imprimer

Le son d’airain

de l’angelus

traverse la campagne

éveille le village

remonte la vallée

noue l’âme et le coeur

des hommes

ouvre des espaces

improbables et infinis

inonde le jour

de vive lumière

 

 

Lien permanent Catégories : poésie 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.