06/08/2018

Orage intérieur

Le ventre de l’orage

s’est déchiré

en brasiers de cendres

et d’ardoises

tourbillons divins

éruptions optiques

les zébrures des éclairs

entrouvent des portes

de l’infinie résurrection

chaos originel

la flamme de la bougie

tremble sur la tombe

du crépuscule naissant

ma présence au monde

forte et violente

m’anéantit

18:32 Publié dans poésie | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.