02/09/2018

Une forêt féerique

Verres de Murano

couleurs mêlées

forêt sauvage

baignée de lumière verte

mélange de pigments ocre

sur ta peau fragile

tu marches les pieds nus

sur les mille aiguilles

de mélèzes rouillés

tes pas sont légers

ceux d’une fée

que le foehn a fait naître

parmi les fûts et les branches

des épicéas

Au plus profond du bois

dans les puits de clarté solaire

parmi écorces et brindilles

les voyelles fluides

de serments d’amour

de fusion primordiale

 

 

 

22:50 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.